Cour d'honneur du château de la Verrerie, Le Creusot.
©Cour d'honneur du château de la Verrerie, Le Creusot.|Lesley Williamson

Les trois vies du château de la Verrerie

Bienvenue dans un site incontournable du Creusot
De la cristallerie de Marie-Antoinette aux appartements Schneider

Site emblématique du Creusot, le château de la Verrerie conserve la mémoire de l’histoire industrielle de la ville. Ouvert à la visite, c’est un lieu de découverte pour tous les passionnés d’histoire industrielle et technique.

Partez à la découverte du château… Et de ses multiples facettes. Suivez-nous, on vous montre le chemin !

Au temps de la cristallerie royale

Avec ses deux tours à la forme si particulière, le château de la Verrerie a une apparence unique. À la vue de ces deux cônes posés de part et d’autre de la cour principale, on se demande quel architecte farfelu a bien pu avoir l’idée d’une telle construction.

La réponse est simple : ce vaste ensemble de bâtiments n’a pas toujours été un château. Il a été conçu à l’origine comme une usine : la manufacture royale des cristaux et émaux de la Reine Marie-Antoinette. Cette fabrique, née à la fin du XVIIIe siècle, s’est développée au tout début du XIXe, avant de connaître un arrêt brutal avec sa fermeture en 1832.

Une usine au service du luxe

La manufacture était spécialisée dans la fabrication d’objets en cristal (services de table, objets décoratifs, etc.) et était reconnue pour la qualité et le raffinement de ses créations. Elle fournissait la cour et les personnages importants de l’époque. Mais elle pouvait tout aussi bien fabriquer du verre ordinaire.

Faisant fasse à des difficultés, la cristallerie ferme ses portes en 1832. Pendant quelques années, elle est utilisée pour le logements de mineurs et ouvriers de la forge voisine.

La demeure des maîtres de forges

En 1837, les frères Schneider, nouveaux propriétaires de la fonderie et des forges, rachètent les bâtiments.

Eugène Schneider décide d’en faire sa résidence au Creusot. Des travaux sont alors progressivement entrepris pour transformer en demeure de prestige l’ancienne manufacture qui prend le nom de château de la Verrerie

Dans les années 1860, le corps central est modifié. Mais c’est surtout entre 1905 et 1911 que la plus importante campagne de travaux est menée, donnant à l’ensemble son aspect néoclassique inspiré du XVIIIe siècle.

L'anecdote

Dans ce qui était autrefois la cristallerie, les maîtres de forges veulent pouvoir recevoir clients et invités de marque. L’un des anciens fours de la cristallerie va donc être aménagé pour devenir… Un théâtre !

Un lieu de découverte

De nos jours, le château de la Verrerie est un site patrimonial. Le bâtiment principal abrite le Musée de l’Homme et de l’Industrie – Écomusée Creusot Montceau, qui présente au visiteur l’histoire du développement industriel de la région, l’ancienne cristallerie, ainsi que la dynastie Schneider.

Dans un bâtiment annexe, le Pavillon de l’Industrie propose aux visiteurs de se plonger dans l’aventure industrielle du Creusot en explorant à l’aide d’une tablette l’histoire des forges et leurs productions, des origines jusqu’à aujourd’hui.

Le clou de la visite ?

C’est certainement le Petit Théâtre. Qui pourrait imaginer qu’un ancien four de verrier puisse cacher un tel décor ?!

Raphaël
Préparez votre visite

au château de la Verrerie

Venez au château et découvrez son histoire au cours de ces trois visites.

Organiser mon séjour

Fermer